Artistes invités

 

Irene Abrigo, violon (concert le 11 juillet)

 

Violoniste italienne née en 1988, Irene Abrigo commence ses études de violon avec la Méthode Suzuki à l'âge de quatre ans à Aoste. Après son Bachelor, obtenu sous la direction de Fabrizio Pavone. Elle poursuit sa formation à Genève auprès de Marie Annick Nicolas, puis à l'Université Mozarteum  de Salzburg auprès de Pierre Amoyal. Elle sera finaliste de plusieurs concours internationaux en Europe et aux Etats Unis. Elle entreprend alors une carrière de soliste tout en achevant son parcours universitaire en 2015 à l'Université de Turin par une thèse sur la biographie de Niccolò Paganini, qui lui a vallu le titre de Docteur en Discipline d'Art, Musique et Spectacles (DAMS).

 

 

Maurizio Redegoso Kharitian, alto (concert le 11 juillet)

 

 Apres ses études en Italie, il se perfectionne à Paris auprès du Quatuor Ysaye. Il fonde le Quatuor à cordes Honegger, avec qui il se produit en Europe entre 1991 et 1996 et remporte des prix internationaux. Dans l’esprit de valoriser ses origines, il crée en 2007 l'ensemble “Nor Arax”. Ce sera le début d'une grande aventure musicale qui le conduira à faire revivre la culture et de la musique arménienne. En 2015 est sortie le CD “Komitas 100/80” pour quatuor à cordes, dedié au père de la musique armenienne moderne et contemporaine.

 

Emmanuelle Bertrand, violoncelle (concerts : 14, 15 et 16 juillet)

 

Elue Artiste de l’année 2011 par le magazine Diapason et les auditeurs de France Musique, Diapason d’Or de l’année pour son disque Le violoncelle parle, Emmanuelle Bertrand a été révélée au grand public par une Victoire de la Musique en 2002.

 

Formée par Jean Deplace et Philippe Muller dans les Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique de Lyon et de Paris, lauréate du Concours International Rostropovitch, elle remporte le Premier Prix du Concours de Musique de Chambre du Japon à Tokyo en 1996, le Prix de l’Académie Internationale Maurice Ravel, et devient lauréate de la Fondation d’Entreprise Natexis.

 

En 1999, sa rencontre avec le compositeur Henri Dutilleux est déterminante : « Son interprétation m’a immédiatement comblée par la transparence de la sonorité, la rigueur rythmique, la perfection technique, le brio du jeu. Je n’hésite pas à dire qu’il s’agit pour moi d’une véritable révélation ».

 

Son goût pour la création contemporaine lui a permis de créer des œuvres dont elle est aussi dédicataire et parmi lesquelles figurent celles d’Edith Canat de Chizy, de Pascal Amoyel, de Bernard Cavanna (Shanghai Concerto). En 1997, elle crée au Japon la Quatrième Suite pour violoncelle seul de Nicolas Bacri, et en 2000, elle donne en première audition mondiale la dernière œuvre pour violoncelle seul de Luciano Berio : Chanson pour Pierre Boulez. En 2002, elle s’est vue décerner le Grand Prix de la Critique par le Syndicat Professionnel de la Critique Dramatique et Musicale récompensant la « Révélation Musicale de l’Année ».

Depuis 2012, elle est la directrice artistique du festival de violoncelle de Beauvais.

 

Pianiste en résidence

 

Diego Mingolla

 

Après de brillantes études de piano et d'accompagnement au conservatoire de Turin auprès de E. Occelli et M. Gachet, Diego Mingolla entreprend une carrière de concertiste qui le conduira dans les plus grandes salles de concerts d'Europe mais également d'Asie et d'Amérique latine.

 Il compose également des musiques de film et gagne le prix du public lors du 6ème Concours Européen pour Jeunes Musiciens au sein du Festival International “Road Movie" dédié aux films muets accompagnés par de la musique vivante.  Il est également apprécié comme chef de chant, et est souvent demandé comme conseillé artistique, compositeur et adaptateur musical pour le théâtre. Musicien aux multiples facettes, il a dirigé l’Orchestre Nationale du Kazakhstan et a composé “Psalm 150” pour chœur et piano créé à cette occasion.